Le Robin des Bois des Mers

Né de parents anglais à la fin du XVIIème siècle, Samuel Bellamy est probablement considéré aujourd’hui comme l’une des figures les plus célèbres de la piraterie… Pourtant, rien ne le rapproche de ces vieux loups de mer assoiffés de sang et de trésors.

Sa carrière sur les flots débuta alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, lorsqu’il rejoignit la Royal Navy pour quelques temps : libéré de toute obligation militaire, il prit la mer vers le cap Cod – actuel Massachusetts – où il tomba éperdument amoureux de Maria Hallett, une locale.

Néanmoins, les parents de la jeune femme n’approuvaient pas de cette union qui destinait leur fille à un marin pauvre et sans avenir. C’est pourquoi, en 1716, c’est un Sam Bellamy complètement dévasté qui, le cœur brisé, retourne sécher ses larmes dans les bras de l’océan. Il commence à se faire chasseur de trésors, sans grand succès. C’est alors qu’il se tourne vers la piraterie, avec sans doute en tête l’ambition de revenir au cap Cod les poches pleines d’or et de richesses afin d’y enlever sa belle…

Entre temps, Maria a donné naissance à leur enfant dans une grange, où elle le laisse se reposer le temps d’aller quérir à manger. Lorsqu’elle revient, le nouveau-né a perdu la vie en s’étouffant dans la paille. Ce tragique évènement conduira la jeune mère éplorée en prison, puisqu’elle ira croupir dans les geôles de Barnstable Gaol, l’une des plus anciennes des Etats-Unis et sans doute la plus hantée.

Mais revenons-en au pirate inconsolable. Il s’engage dans l’équipage de Benjamin Hornigold, qui est à l’époque secondé par un certain Edward Teach… Ça ne vous dit rien ? Sachez que le second se fera appeler « Barbe-Noire » durant la suite de sa carrière de forban.

Bien entouré, Sam se retrouve vite au pouvoir, après une mutinerie qui conduisit le capitaine et Teach au départ. Le désormais Capitaine Bellamy prend la tête de près d’une centaine d’hommes prêts à écumer les sept mers et hisser le pavillon noir à son bon vouloir ; c’est alors que sous son commandement, l’équipage parvient à capturer le navire britannique Whydah Gally, bateau stratégique du commerce triangulaire et dont les cales étaient truffées de richesses !

PRIZE
« Black Sam » et son équipage. (Source: Whydah Pirate Museum)

Pendant ce temps, alors que Sam approche le faîte de sa gloire de pirate, Maria pense-t-elle encore à lui ? Elle a été relâchée de prison mais condamnée à l’exil de son village. Elle s’est installée à Wellfleet, à une quinzaine de kilomètres de là, où la légende raconte qu’elle scrute, depuis le rivage, l’horizon des heures durant, espérant qu’on lui retournera son amant…

Mais Samuel “Black” Bellamy traverse une année très chargée : il capture et pille plus de cinquante bâtiments, tandis que sa clémence et sa générosité lui valent le surnom du « Robin des Bois des Mers ». Un jour à bord d’un vaisseau marchand dont il venait tout juste de prendre le contrôle, Bellamy tonna : « Ils [les hommes riches] volent aux pauvres sous le couvert de la loi, pour sûr, tandis que nous pillons aux riches sous la seule protection de notre propre courage. Ne feriez-vous pas mieux d’être l’un d’entre nous, plutôt que d’aller chercher un emploi chez ces vauriens ? »

En avril 1717, ses cales pleines d’or et d’argent, le navire de Bellamy fait route vers la Nouvelle-Angleterre et l’endroit où son capitaine, tantôt un pauvre marin, a laissé la femme de sa vie. Mais alors qu’il se rapproche enfin de son but, une violente tempête sévit et déchire le ventre du bateau qui s’enfonce dans l’océan, coûtant la vie à 145 hommes à bord dont Bellamy lui-même, au large des côtes du cap Cod. On dit que Maria assista au tragique évènement et que, depuis lors, elle fut mieux connue sous le nom de « la Sorcière de Wellfleet ».

L’épave du navire légendaire ne fut retrouvée que dans les années 1980, faisant ainsi toute la lumière sur les aventures du « Robin des Bois des Mers » – un pirate qui accumula un butin de près de 120 millions de dollars en quelques années, mais ne sut gagner le cœur de sa bien-aimée.

Whydah-map
Carte de l’épave du Whydah. Qui deviendra le Roi des Pirates ? (Source: Wikipedia)

 


Sources:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s