Lucifer, l’Ange Déchu

Qu’est-ce que le nom de Lucifer vous évoque-t’il ?

Les réponses les plus communes incluraient des synonymes comme « Satan » ou « Belzébuth », l’histoire d’un diable servi par une armée de démons, et toute une imagerie relative à l’Enfer et aux tortures infernales. Pour résumer : des flammes, et une grande source d’inspiration pour les mouvances hard rock. Quoi d’autre ?

En fait, il est intéressant de noter que le nom « Lucifer » signifie en latin « porteur de lumière », une étymologie qui fait écho à la légende d’un ange déchu, exclu du paradis après sa rébellion contre Dieu.

Le Livre d’Hénoch soutient la légende judaïque selon laquelle des anges furent envoyés par Dieu sur Terre en vue de surveiller l’humanité ; cependant, avec le temps, ils ont fini par convoiter les femmes humaines et ont décidé d’en faire leurs épouses. Ces dernières enfantèrent alors de créatures hybrides, les Nephilim, à qui les anges, menés par Azazel, enseignèrent la maîtrise des armes et des enchantements. Forts de cet apprentissage, les Nephilim sillonnèrent la planète en semant terreur et destruction sur leur passage.

Pandemonium
John Martin, Pandemonium (1841). Le nom fait référence à la capitale de l’Enfer dans le poème épique de John Milton Le Paradis Perdu (1667). (Source: Wikipedia)

Alors, les anges qui étaient restés fidèles à Dieu, Michel, Uriel, Raphaël et Gabriel, « virent depuis le Paradis tout le sang versé sur Terre » (chap. 9) et en alertèrent le Saint-Père. Ce dernier décida de passer à l’action pour laver les péchés issus de la rébellion des anges : il envoya Uriel avertir Noé d’un grand déluge à venir, supposé « mettre fin au mal terrestre et laisser place à la vérité et à la vertu » (chap. 10).

La suite de l’histoire est célèbre. Russell Crowe bâtira son arche et installera à son bord un couple de chaque espèce animale, afin de rétablir l’écosystème terrestre après le Déluge, et la déloyauté des anges rebelles sera châtiée sévèrement.

Bien entendu, les interprétations de la légende varient selon la perspective religieuse. Le Coran narre par exemple l’histoire d’un djinn nommé Iblis, et non d’un ange, qui refusa de se prosterner devant Adam, ce qui fut la raison de son expulsion du paradis. Le Livre de la Révélation décrit également une guerre faisant rage entre les anges et Satan, cette fois-ci présenté comme un dragon rouge aux sept têtes couronnées, qui fut finalement vaincu par l’Archange Michel.

Ainsi fut Lucifer, un jour ange respecté de ses saints pairs, le lendemain rebelle chassé du paradis. Ce nom fut également l’appellation latine de Vénus, car la planète est le second objet le plus brillant du ciel nocturne après la Lune. (Elle est même visible en journée.)

L’ange déchu et la planète partagent tous deux cette caractéristique : brillants en plein jour, mais encore davantage dans l’obscurité.

 


Sources:


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s